Développement durable dans les projets CACEM

Développement durable dans les projets CACEM

Par l'exemplarité, oeuvrez pour faire du développement durable une priorité absolue

L'intégration des agents dans le nouveau siège  HQE (Haute Qualité Environnementale), en 2010, marque le début de la politique de sensibilisation des 43 élus et de ses quelques 400 agents à une démarche éco-citoyenne.

Des efforts ont ainsi été déployés pour la réalisation d’un référentiel développement durable, l’introduction de la notion d’achat éco-responsable dans l’attribution des marchés, et la signature d’une charte de l’agent éco-responsable.

Cette dernière permet de formaliser les actions de chaque agent en matière de développement durable (respect des processus économes en énergie, tri des déchets, limitation de la consommation de papier, etc.).

Cette dynamique essaime le territoire grâce à l’action de l’Espace Info Energie (EIE) de la CACEM, créé en 2005, qui n’a de cesse de sensibiliser le grand public à la maîtrise de l’énergie et à l’adaptation au changement climatique, ou encore avec l’élaboration de la charte de l’environnement de l’agglomération, associant les communes membres.

La CACEM a aussi élaboré en 2011 un guide pratique pour convaincre et aider les entreprises à maîtriser leurs flux, tels que l'énergie, l'eau ou encore les déchets, et pour les inciter à recourir aux énergies renouvelables.

Un déploiement remarquable des Energies renouvelables

Quant au développement des énergies renouvelables, un important programme de valorisation des toitures communautaires par l’installation de centrales photovoltaïques raccordées au réseau, a été mis en place.

En 2012, la superficie de panneaux solaires installés avoisine les 6 000 m², soit environ l’alimentation de 350 foyers martiniquais, évitant ainsi le rejet de 700 tonnes de CO2 par an dans l’atmosphère.

Rappelons que la CACEM a réalisé une des plus grandes centrales photovoltaïques de la Caraïbe, génératrice d’électricité injectée sur le réseau public martiniquais, en mettant à profit la toiture de l’Unité de Traitement et de Valorisation des Déchets de Morne Dillon (UTVD). S’y ajoute les centrales de la déchèterie de Case Navire et de Chateauboeuf.

Actuellement, dans la perspective de la fermeture du Centre d’enfouissement technique (CET) de la Trompeuse, il est prévu de couvrir la surface du dôme de la décharge, soit près de 4 hectares, en panneaux solaires.

Outre cette ferme photovoltaïque, la réhabilitation de la décharge vise à créer un parc technologique environnemental, dotant ainsi la CACEM d’un site performant en termes de développement durable. Cette démarche originale inclut notamment la valorisation du biogaz issu des déchets, la construction d’un four biomasse et le développement d’unités de traitement des déchets : valorisation des boues de balayage urbain, traitement des véhicules hors d’usage (VHU) et des ferrailles.

Une étude du potentiel éolien du patrimoine de la CACEM a en outre été réalisée en 2102 afin d’explorer toutes les possibilités.

Documents de planification et grands projets : une nouvelle approche

Parallèlement, la notion de développement durable irrigue l’élaboration des documents de planification du territoire encadrant les développements urbanistiques (schémas d’organisation des transports, aménagement des zones d’activités, etc.).

Rappelons ici que les secteurs des Transports et des Déchets sont responsables en Martinique de la moitié des émissions de gaz à effet de serre d’origine énergétique.

La Collectivité œuvre également à la mise en place d’un Plan de prévention des déchets.

Puis surtout, elle positionne la démarche environnementale au cœur de ses nouveaux aménagements et grands projets, comme la piscine olympique communautaire (Lamentin), la zone d'activité de l'Etang Z'abricot et le Parc Technologique de la Trompeuse (Fort-de-France), la zone de Case Navire (Schœlcher) ou encore l’éco-zone de Choco-Choisy (Saint-Joseph).

L’engagement environnemental de la CACEM s’illustre aussi en matière de conservation de la biodiversité et de protection des milieux et des ressources.

En témoigne le travail permanent mené sur le terrain par les agents de la Brigade de l’environnement ou encore le pilotage du Contrat de la Baie de Fort-de-France, visant à restaurer la qualité des eaux et des écosystèmes, avec les 14 communes du bassin versant de la Baie, désormais reconnue comme l’une des plus belles du monde.

Pour en savoir plus :

Entreprises témoins : commerces

[Toutes les vidéos ENTREPRISES TEMOINS]

Ensemble, agissons pour sauver notre Baie !

Pour en savoir plus ...

   

Vous souhaitez obtenir des conseils personnalisés et gratuits sur la maîtrise de l'énergie, des astuces pour réduire vos factures au quotidien et vous aider à consommer mieux...,

L'Espace Info Energie de la CACEM est à votre disposition

Pour en savoir plus, cliquez sur l'un des 3 logos

Retrouvez nos vidéos par thématique dans l'espace Multimédia/Presse

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.madininair.fr