Fin de l’opération de reboisement de la Mangrove

Publié le 25-02-2021 19:53

Démarche de sensibilisation avec 40 collégiens du Séminaire collège

La CACEM souhaite sensibiliser les plus jeunes à la protection de ce milieu sensible qu’est la mangrove.
Ainsi, les 40 élèves ont participé, le mercredi 24 février 2021, aux travaux de replantation de la mangrove.

La CACEM est la première collectivité de Martinique à avoir mis en place des mesures compensatoires de reboisement sur son territoire.


Les objectifs de ce reboisement

  • Revaloriser et renforcer cet espace soumis à forte pression du fait de la proximité d’une zone d’activité ;

En effet, la mangrove et ses différentes composantes sont soumises à plusieurs contraintes : défrichage, remblayage de l’arrière-mangrove, urbanisation et étalement urbain qui peuvent avoir comme conséquences : une  imperméabilisation des sols, la pollution des eaux d’écoulement mais également l’empreinte des phénomènes climatiques tel que le cyclone Dean en 2007, sont autant de facteurs qui ont participé à l’affaiblissement du milieu ;

  • Procéder à la plantation d’espèces aujourd’hui menacées telles que le “mangle médailles” ;

  • Sensibiliser différents publics par des actions d’animation (opération de nettoyage, plantation d’espèces…).


Une action innovante


Cette opération de mesures compensatoires de reboisement est innovante à plusieurs titres :

  • Première réalisation concrète d’une opération de reboisement menée par une collectivité en Martinique ;

  • Travaux de reboisement qui ont requis l’instauration d’une      méthodologie d’actions et le recours à l’utilisation d’outils           innovants : mise en pépinière pour la première fois de certaines espèces, méthodes de plantations et d’entretien mécanique et manuel en zone humide novateurs ;

  • Opération à caractère expérimental qui permettra d’impulser d’autres actions de reboisement sur ce milieu menacé.


Au niveau de la CACEM, la réflexion se poursuit sur d’autres zones humides de mangrove et milieux forestiers de son territoire.

 


Le bilan

Aujourd’hui, 100% de ces travaux ont été effectués. Au total, ce sont plus de 1 800 plants de mangles Médailles, Mangles Gris, Galba, Génipa, Raisinniers et autres espèces spécifiques prévues au programme qui ont été mis en terre dans cet espace sensible.