Front de mer de Schoelcher

Front de mer de Schoelcher

L’amélioration du cadre de vie des habitants est une priorité de la CACEM. Les actions menées dans ce domaine viennent en complément de celles conduites en faveur du développement économique, de la valorisation de l’environnement et de l’amélioration des déplacements. Le front de mer de Schœlcher, espace public de l’agglomération, est à la fois un pôle d’attraction et un lieu d’animation pour tous, petits et grands.

 

Cet aménagement a été réalisé en deux phases :

  • La phase 1 du front de mer a permis un traitement urbain et l’aménagement de places de parking.
  • La phase 2, située à proximité du centre nautique en rive droite,a pour but la réappropriation du littoral par les administrés en créant des espaces de loisirs et de détente. Cette dernière phase constitue la touche finale à l’aménagement global du front de mer de Schœlcher. 

Ces équipements permettent de renforcer les liens intergénérationnels et favoriser le développement social sur le territoire Centre.

La phase 1 : Travaux de réaménagement des rues Michel Alexandre et bord de mer

  • L’aménagement de la plage (mobilier urbain, plantations, placettes en terre cuite) ;
  • La réalisation d’un parking de 24 places, le long de la rue du Bord de Mer (coté plage) et de 16 places (coté habitations) ;
    La reprise des trottoirs ;
  • L’éclairage public adapté ;
  • Le remplacement des réseaux d’eau potable et d’eaux usées ;
  • La mise sous voirie des réseaux aériens (EDF, Martinique TV Câble, France Télécom) ;
  • La réalisation d’un nouveau réseau d’eaux pluviales à la place des caniveaux existants.

La phase 2 : Réalisation d’un terre-plein en rive droite de la rivière Case-Navire

  • Un mur de protection en rivière et des travaux d’enrochement en mer,
  • Un terre-plein avec jardins,
  • Un terrain de beach foot et 2 terrains de beach volley,                                   
  • Une piste de skate et roller, 
  • Une promenade piétonne,
  • Un espace de jeux pour enfants.

Financement

Coût global de l’opération : 5,8 M€ HT

Subventions Phases 1 et 2 :

FEDER : 1 823 644,37€  (31,44%)

REGION : 836 945,05€ (14,43%)

DEPARTEMENT : 561 383,97€ (9,68%)

CACEM  : 2 578 026,61€ (44,45%)

Intervenants

Architecte : C.A.U.R. ADREA

Bureau d’Etudes Techniques : IB CONSULT

Coordonateur Sécurité Prévention Santé : APAVE   

Ordonnancement Pilotage Coordination : IOSIS

Contrôleur Technique : APAVE